inconstant

inconstant

inconstant, ante [ ɛ̃kɔ̃stɑ̃, ɑ̃t ] adj.
• 1265; lat. inconstans
1Vieilli ou littér. Qui n'est pas constant, change facilement (d'opinion, de sentiment, de conduite). changeant, instable, léger, versatile. Inconstant dans ses idées, dans ses amitiés. Homme faible et inconstant. frivole; girouette, papillon. Humeur inconstante. « Je ne sais quoi de si brusque, de si inconstant se fait remarquer dans le caractère français » (Chateaubriand).
(En amour) infidèle, léger, volage. Une femme inconstante. « Je t'aimais inconstant, qu'aurais-je fait fidèle ? » (Racine). N. Vx Un inconstant, une inconstante.
2Vieilli ou littér. Qui est sujet à changer. changeant, fluctuant. Bonheur inconstant.
⊗ CONTR. Constant, 1. fort.

inconstant, inconstante adjectif et nom (latin inconstans, -antis) Qui varie souvent dans ses opinions, ses sentiments, ses résolutions, et, en particulier, qui manque de fidélité dans ses attachements, ses affections ; infidèle, versatile : Être inconstant en amour.inconstant, inconstante (synonymes) adjectif et nom (latin inconstans, -antis) Qui varie souvent dans ses opinions, ses sentiments, ses résolutions...
Synonymes :
- léger
- protéiforme
- velléitaire
Contraires :
- fidèle
- opiniâtre
- persévérant
inconstant, inconstante adjectif Littéraire. Peu assuré et sujet à des changements, des retournements subits : Les modes sont inconstantes.inconstant, inconstante (synonymes) adjectif Littéraire. Peu assuré et sujet à des changements, des retournements subits
Synonymes :
- précaire
Contraires :
- éternel
- figé

inconstant, ante
adj.
d1./d Dont les opinions, les sentiments changent facilement. Amant inconstant.
d2./d Litt. Changeant. Temps inconstant.

⇒INCONSTANT, -ANTE, adj.
A. — [En parlant d'une pers., p. méton. d'un trait de son comportement] Qui manque de fixité (dans son humeur, ses sentiments, ses opinions ou son comportement). Synon. changeant, flottant, fluctuant, frivole, instable, léger, mobile, versatile; anton. constant, fidèle, fort, persévérant. Homme faible et inconstant, inconstant et léger; inconstant dans ses idées, dans ses amitiés, en amour; caractère, esprit inconstant; nature inconstante; être d'humeur inconstante. L'homme étant naturellement inconstant et variable, nous aimons à le juger sur ce qu'il n'est plus en sa puissance de changer ou de contredire par d'autres actes subséquents (DUSAULX, Voy. Barège, t. 1, 1796, p. 295). On m'accuse d'avoir des goûts inconstans, de ne pouvoir jouir long-temps de la même chimère, d'être la proie d'une imagination avide (CHATEAUBR., Génie, t. 1, 1803, p. 432) :
1. Inconstant dans ses sympathies, il [le primaire] s'embrase d'un coup pour une amitié et la délaisse tout aussi vite, reniant ensuite les sentiments qu'il a manifestés avec le plus de flamme. C'est un bel infidèle.
MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 293.
En partic. Qui n'est pas fidèle en amour. Synon. coureur, infidèle, léger, volage; anton. constant, fidèle. Femme inconstante; cœur inconstant; amant inconstant. M. de Dalens l'avait aimée; mais c'était un homme léger, très dissipé et très inconstant (MUSSET, Confess. enf. s., 1836, p. 237). Et puis, il pouvait devenir inconstant et prendre des maîtresses; la différence d'âge semblerait, dans peu d'années, lui en donner le droit (STENDHAL, Chartreuse, 1839, p. 453) :
2. ... la comtesse de Chateaubriand (...) fut aimée de François Ier, céda à sa passion après une assez longue résistance, et fut ensuite abandonnée par l'inconstant monarque, qui se prit d'un nouvel amour pour Mlle d'Heily, duchesse d'Étampes.
CHATEAUBR., Mém., t. 4, 1848, p. 618.
Emploi subst. Comme à tous les inconstants l'absolution me donnait des ailes, et dûment embrassée, légère, j'apprêtais déjà ma fuite (COLETTE, Sido, 1929, p. 60). Brouillé avec Titania, son épouse, Obéron a juré de ne la revoir que si la fidélité de deux amants rachète les parjures des inconstants (DUMESNIL, Hist. théâtre lyrique, 1953, p. 119).
B. — Vx ou littér. [En parlant de choses] Qui est sujet à varier, à changer d'état ou de forme; qui n'est pas fixe dans la durée. Synon. capricieux, changeant, fluctuant, fragile, incertain, variable; anton. fixe, immuable, invariable, stable. Rêve, songe, temps inconstant; bonheur, vent inconstant; fortune, saison, vague inconstante. Je suis en campagne depuis un mois, par des temps affreux, parce qu'ils sont inconstants, et varient du froid au chaud dans une semaine (NAPOLÉON Ier, Lettres Joséph., 1807, p. 135). À travers des travaux constants ou inconstants, souvent entrepris et plus souvent abandonnés depuis de longues années (VIGNY, Mém. inéd., 1863, p. 37) :
3. Anthime portait en brosse des cheveux encore épais, jadis roux, aujourd'hui de cet inconstant jaune grisâtre que prennent les vieux objets d'argent doré...
GIDE, Caves, 1914, p. 685.
REM. Inconstamment, adv., vx, rare. Avec inconstance, d'une manière inconstante. Anton. constamment (v. ce mot A). Il s'est conduit fort inconstamment dans cette affaire (Ac.). L'inoculation au cobaye peut être positive, mais très inconstamment (RAVAULT, VIGNON, Rhumatol., 1956, p. 537).
Prononc. et Orth. : [], fém. [-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1269-78 « qui n'est pas constant dans sa conduite » (J. DE MEUN, Rose, éd. F. Lecoy, 19201); b) ca 1480 spéc. « léger, volage » (G. COQUILLART, Monologue Coquillart, 310 ds Œuvres, éd. M. J. Freeman, p. 289); c) 1560 subst. « personne inconstante » (J. GRÉVIN, Olimpe, p. 262); 2. 1550 « qui est sujet à changer, fluctuant (d'une chose) » (RONSARD, Odes, III, II, 45 ds Œuvres complètes, éd. P. Laumonier, t. II, p. 4). Empr. au lat. inconstans « inconstant, inconséquent, changeant (en parlant de personnes et de choses) » (v. constant). Fréq. abs. littér. : 210. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 573, b) 206; XXe s. : a) 113, b) 225.

inconstant, ante [ɛ̃kɔ̃stɑ̃, ɑ̃t] adj.
ÉTYM. 1265; lat. inconstans « inconstant, inconséquent, changeant », de in- (→ 1. In-), et constans, -antis. → Constant.
1 Vieilli ou littér. Qui n'est pas constant, qui change facilement (d'opinion, de sentiment, de conduite…). Changeant, flottant, fluctuant (cit. 1), fuyant (cit. 5), instable, léger, mobile. || Inconstant et capricieux (→ Athénien, cit. 3). || Être inconstant en politique, dans ses goûts littéraires. || Être inconstant dans ses idées, dans ses amitiés. || Homme faible et inconstant. Frivole; girouette, papillon (→ Tourner à tous les vents). || Caractère, esprit inconstant. || Humeur inconstante. || Il y a qqch. d'inconstant en lui.
1 Mais que sert un bon choix dans une âme inconstante ?
Corneille, Sophonisbe, IV, 2.
2 Ah ! ne prononcez pas (…) ce mot d'inconstance (…) Inconstant avec vous, le pouvez-vous dire, hélas !… est-ce pour trop peu aimer que notre amitié cesse; et n'est-ce pas un excès plutôt qui l'a tuée ? Je vous ai déjà expliqué mon inconstance en idées et d'où elle vient (…) elle vient de cette poursuite éternelle du cœur (…) vers un seul et même objet qui soit un amour capable de le remplir. Cet amour (…) je l'ai cherché uniquement (…) dans votre double amitié à Mme Hugo et à vous (…)
Sainte-Beuve, Correspondance, 152, 7 déc. 1830.
3 Je ne sais quoi de si brusque, de si inconstant se fait remarquer dans le caractère français, qu'un changement est toujours probable (…)
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. VI, p. 148.
4 Le lien social n'est pas facile à établir entre ces êtres humains qui sont si divers, si libres, si inconstants.
Fustel de Coulanges, la Cité antique, III, III.
(Fin XVe). En amour. Infidèle, léger, volage… || Un amant inconstant, une femme inconstante (→ Aimer, cit. 43; 1. faux, cit. 27). || Cœur inconstant. || Séducteur inconstant. || Il est inconstant, mais ce n'est pas un coureur.
5 Je t'aimais inconstant, qu'aurais-je fait fidèle ?
Racine, Andromaque, IV, 5.
6 J'entends : il vous jurait une amour éternelle.
Ne vous assurez point sur ce cœur inconstant;
Car à d'autres que vous il en jurait autant.
— Lui, Seigneur ? — Vous deviez le rendre moins volage :
Comment souffriez-vous cet horrible partage ?
Racine, Phèdre, V, 3.
7 Inconstante Manon, repris-je encore, fille ingrate et sans foi, où sont vos promesses et vos serments ? Amante mille fois volage et cruelle, qu'as-tu fait de cet amour que tu me jurais encore aujourd'hui ?
Abbé Prévost, Manon Lescaut, p. 159.
8 (…) moi-même enfin je me crus inconstant, parce que j'étais délicat et sensible.
Laclos, les Liaisons dangereuses, LII.
9 (…) d'un amant
Je serai le parfait modèle,
Trop bête pour être inconstant (…)
A. de Musset, Poésies nouvelles, « À Madame G. », Rondeau.
N. (XVIe). Vieilli. || Un inconstant, une inconstante.
10 Et que les inconstants ne donnent point de cœurs
Sans être encor tous prêts de les porter ailleurs.
Corneille, Suréna, II, 3 (1674).
11 Quand ils sont près du bon moment,
L'inconstante aussitôt à leurs désirs échappe (…)
La Fontaine, Fables, VII, 12.
2 (XVIe). Vieilli ou littér. (Choses). Qui est sujet à changer. Changeant, fluctuant. || La fortune est inconstante. || Songes inconstants. || Les étendues inconstantes du sommeil (→ Frange, cit. 8). || Bonheur inconstant; gloire inconstante. Fragile, fugitif.Temps inconstant, très variable.
12 Que de soucis flottants, que de confus nuages
Présentent à mes yeux d'inconstantes images !
Corneille, Polyeucte, III, 1 (1640).
13 (…) la vie est un songe un peu moins inconstant.
Pascal, Pensées, VI, 386.
14 (…) cette inconstante et bizarre variété de mœurs et de créances dans les divers temps (…)
Pascal, Pensées, IX, 619.
CONTR. Constant, fidèle, fort, immuable, stable.
DÉR. Inconstamment.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Игры ⚽ Поможем сделать НИР

Regardez d'autres dictionnaires:

  • inconstant — inconstant, ante (in kon stan, stan t ) adj. 1°   Qui n est pas constant, qui est sujet à changer, en parlant des personnes. •   Mais que sert un bon choix dans une âme inconstante, CORN. Sophon, IV, 2. •   Ne vous assurez point sur ce coeur… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • inconstant — INCONSTÁNT, Ă, inconstanţi, te, adj. (Despre oameni şi manifestările lor) Care nu este constant; schimbător, nestatornic, instabil, uşuratic. – Din fr. inconstant. Trimis de valeriu, 21.07.2003. Sursa: DEX 98  Inconstant ≠ constant, nelabil,… …   Dicționar Român

  • inconstant — Inconstant, [inconst]ante. adj. Volage, qui est sujet à changer. Homme inconstant. femme inconstante. esprit inconstant, inconstant en ses resolutions, en ses desseins, en ses amitiez. Prince inconstant en ses alliances, inconstant en amour. Il… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Inconstant — In*con stant, a. [L. inconstans: cf. F. inconstant. See {In } not, and {Constant}.] Not constant; not stable or uniform; subject to change of character, appearance, opinion, inclination, or purpose, etc.; not firm; unsteady; fickle; changeable;… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • inconstant — inconstant, fickle, capricious, mercurial, unstable mean lacking or showing lack of firmness or steadiness in purpose, attachment, or devotion. Inconstant, usually applied to persons though sometimes to things, suggests an inherent or… …   New Dictionary of Synonyms

  • inconstant — [in kän′stənt] adj. [OFr < L inconstans] not constant; changeable; specif., a) not remaining firm in mind or purpose b) unsteady in affections or loyalties; fickle c) not uniform in nature, value, etc.; irregular; variable inconstancy n.… …   English World dictionary

  • inconstant — (adj.) c.1400, fickle, not steadfast, from M.Fr. inconstant (late 14c.), from L. inconstantem (nom. inconstans) changeable, fickle, capricious, from in not, opposite of, without (see IN (Cf. in ) (1)) + constantem (see CONSTANT (Cf. constant)).… …   Etymology dictionary

  • inconstant — index broken (interrupted), capricious, desultory, faithless, false (disloyal), inconsistent …   Law dictionary

  • inconstant — [adj] changeable capricious, changeful, erratic, fickle, flickering, fluctuating, impulsive, inconsistent, intermittent, irregular, irresolute, mercurial, shifting, uncertain, undependable, unreliable, unsettled, unstable, vacillating, variable,… …   New thesaurus

  • inconstant — et volage, Homo instabilis, Volaticus, Mobilis, Leuis, Inconstans, Desultorius …   Thresor de la langue françoyse

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”